mercredi 7 novembre 2018

Eblouissante Venise au Grand Palais (2 et fin)
































































































Paris, novembre 2018




2 commentaires:

  1. Piazzetta et Rosalba Carriera c’est très bien et aussi Pellegrini et Ricci et Guardi, mais Tiepolo père et fils c’est incomparable, c’est sublime. Par exemple, cette étrange fuite en Egypte dans une barque menée par deux anges ravissants ( mais une photo ne suffit pas, il faut les voir pour de vrai ! ) Autre chose : l’amusant tableau des "ermites tourmentés par un démon" je l’ai reconnu, pour l’avoir déjà vu au musée d’ Epinal, qui est un fort beau musée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tiepolo, malgré la rude concurrence dans l'exposition est ce qu'il y a de mieux. La fuite en Egypte en barque, dans laquelle à pris place l'âne doit être un cas de figure unique qui bouleverse un peu la géographie.

      Supprimer