dimanche 3 février 2019

Minuscule 2, les mandibules du bout du monde un film de Thomas Szabo et Hélène Giraud







Si vous n'êtes jamais entré en empathie avec une chenille urticante, si vous n'avez pas réussi à sympathiser avec une fourmi, si vous n'avez jamais fondu devant le regard implorant d'une coccinelle, si vous souffrez d'arachnophobie, Minuscule 2, les mandibules du bout du monde soignera ces graves carences de votre personnalité.
L'opus 1 était déjà très bien, le deux s'il est moins réaliste on suit l'odyssée d'un papa coccinelle qui va des Alpes de hautes Provence jusqu'en Guadeloupe pour tenter de récupérer son fils heureusement il recevra de l'aide dans cette folle entreprise par une araignée wagnèrolâtre en particulier du "Vaisseau fantôme" et d'une fourmi télégraphiste.
Comme pour le 1, Minuscule 2 est un film d'animation dans lequel les animaux animés quasiment que des insectes se meuvent sur des décors rééls presque toujours magnifique au début dans les Alpes, puis en Guadeloupe dont le film m'a donné une grande envie de connaitre.
Quelques humains apparaissent dont Thierry Frémont qui fait une apparition en épicier de village. Ils sont filmés à la manière de Tati s'exprimant que par des mimiques ou par vagues borborygmes. Quant aux sympathiques bestioles il se comprennent en trompétant...
La fin nous laisse entrevoir une suite qui pourrait s'appeler les heurs et malheurs d'une escouade de fourmis rouges à Pékin. Espérons que l'adage jamais deux sans trois se vérifiera. 



mon personnage préféré la gentille chenille urticante







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire